Pourquoi les huiles estérifiées sont-elles inutiles dans les cosmétiques ?

Huiles estérifiées : quand la transformation des ingrédients dénature les cosmétiques naturels

Dans cette série consacrée aux huiles en tant qu’ingrédient cosmétique essentiel, nous avons vu que les huiles les plus couramment utilisées dans nos crèmes sont d’origine pétrochimique.
Il existe deux autres types d’huiles qui sont d’origine naturelle ou partiellement naturelle et qui ont subi une modification de leur structure chimique : les huiles estérifiées et les huiles hydrogénées. Nous parlerons ici des huiles estérifiées, qui sont largement utilisées dans les cosmétiques comme alternative aux huiles végétales naturelles.

Quelle est la différence entre les huiles estérifiées et les huiles végétales naturelles ?

Leur composition est fondamentalement différente. Les huiles estérifiées sont issues de deux transformations successives des huiles végétales. La première consiste à décomposer les principaux composants d’une huile végétale (triglycérides). La seconde, à recombiner les molécules résultantes (acides gras) avec des molécules étrangères aux huiles végétales (alcools naturels ou produits pétrochimiques). Résultat : ces modifications conduisent à la formation d’une huile estérifiée dont la composition et donc les propriétés sont totalement différentes de celles de l’huile végétale d’origine.

Qu’est-ce que cela va faire à votre peau ?

Ces modifications profondes de la composition ne sont pas à proprement parler nocives pour la peau. Néanmoins, les huiles estérifiées ont perdu toutes les propriétés bénéfiques dese huiles végétales naturelles dont elles sont issues. Exit les oméga 3 et autres acides gras essentiels, adieu les vitamines et les antioxydants, adios les multiples vertus des insaponifiables.

Pourquoi donc les huiles estérifiées sont-elles de plus en plus utilisées dans les cosmétiques ?

Leur sensation plus sèche, ainsi que leur odeur et leur aspect plus neutres, sont généralement cités. Les huiles estérifiées sont également plus stables : elles rancissent (s’oxydent) beaucoup moins que les huiles végétales naturelles. Le dernier “avantage” majeur est leur coût plus faible. Présentes en grande proportion dans une crème, elles permettent ainsi de diminuer fortement le prix de revient.

oOlution - Oil Right

Comment repérer les huiles estérifiées ?

De nombreuses formules célèbres qui se targuent de posséder leurs huiles végétales “vedettes” (Argan, Bourrache, Onagre et autres…) sont en fait composées principalement d’huiles estérifiées. Vous pouvez le détecter en lisant la liste des ingrédients où vous trouverez par exemple dans les premières positions l’une des molécules suivantes :

  • Triglycéride Caprylique Capric
  • Coco Caprylate Caprate
  • Oleyl Erucate
  • Linoléate d’oléyle
  • Oléate de décyle
  • Dicaprylyl Ether (éther)
  • Octyldodécanol (éther) ?

Et la liste est malheureusement bien trop longue !

En fait, ce n’est que beaucoup plus loin dans la liste des ingrédients que l’on trouve les huiles végétales, reléguées en bas de liste par leur faible pourcentage dans la formule…

Mais à quoi sert la bio ?

Les cosmétiques biologiques ont eu le mérite d’imposer de nombreuses règles très salutaires pour garantir un certain niveau de naturalité dans les produits cosmétiques. Cependant, en ce qui concerne les huiles estérifiées, les restrictions mises en place par les labels biologiques sont actuellement quasi inexistantes. Seul le label allemand Natrue exige que pas plus de 15% des huiles estérifiées et hydrogénées soient utilisées dans les crèmes. Rien par contre de Cosmébio, le plus répandu des labels français, et du nouveau label européen Cosmos.

Huile estérifiée, huile de palme, même combat !

Dans les cosmétiques naturels, les huiles estérifiées sont utilisées au détriment des huiles végétales pour leur moindre coût et leur sensation de sécheresse. Cette substitution prive non seulement votre peau des propriétés bénéfiques de ces dernières, mais a également des effets très néfastes sur l’environnement. En effet, l’huile végétale la plus utilisée pour fabriquer des huiles estérifiées est l’huile de palme, responsable de la déforestation massive des forêts primaires d’Asie du Sud-Est. Est-il logique que des cosmétiques qui prétendent être naturels dégradent la biodiversité ? Bien sûr que non.

Enfin, ne vous y trompez pas : ils ne sont ni meilleurs pour votre peau, ni pour votre santé !

Chez oOlution, c’est très, très simple, notre limite maximale pour l’utilisation d’huiles estérifiées est… 0% !

Nous utilisons UNIQUEMENT des huiles végétales authentiques (notamment dans nos compositions d’huiles végétales), obtenues exclusivement par première pression à froid. Elles sont toutes issues de l’Agriculture Biologique ou de l’Exploitation Forestière Durable pour une qualité supérieure… la seule digne de votre peau ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Select a Pickup Point

This site uses cookies to offer you a better browsing experience. By browsing this website, you agree to our use of cookies.